L’Institut Confucius d’Alsace a co-organisé la conférence « Faut-il toujours aller en Chine ? Le grand marché chinois : menaces ou opportunités ? »

ZHAO Zonghong

Le lundi 14 avril 2014, le Business Club Alsace China, en partenariat avec l’Institut Confucius d’Alsace, a organisé une conférence à thème « Faut-il toujours aller en Chine ? Le grand marché chinois : menaces ou opportunités ? » dans une salle de la CCI Alsace.

M. Félix Torres, historien et éditeur, a donné la conférence à l’occasion de la sortie du livre « Le temps de la Chine. La France au défi du plus grand marché du monde » co-édité par Félix Torres et la CCI en Chine.

M. Torres a déployé son intervention en deux parties : situation actuelle en Chine et la France en Chine. D’après lui, après les trente glorieuses chinoises, il ne faut pas croire que l’économie de la Chine va cesser de croître. Au contraire, la Chine continue de faire le rattrapage et rien n’a l’air de pouvoir empêcher ses pas d’urbanisation qui constitue un phénomène remarquable dans l’histoire de l’Humanité. La diversité et la grande taille de la Chine font sa force : un marché immense qui demande un raisonnement autre qu’en l’occident, tout étant multiplié par 100 voire 1000. Face à cette Chine, la réponse à la question posée au thème de la conférence se fera toute seule : bien sûr, pour la France, il faut aller en Chine ! « Hier, aujourd’hui, et demain », a dit M. Torres. « Même si la France montera dans le dernier train, voire dans le dernier wagon, il faut y monter, sinon, elle va rester sur le quai ». Les Français ont des sentiments complexes envers la Chine : peur, réticence, incompréhension, ignorance…les businessmen français ne sont pas suffisamment à l’écoute de la Chine, or, pour réussir en Chine, il faut savoir s’y prendre et essayer de comprendre ses marchés extrêmement variés. Il faut que la France établisse une stratégie à moyen et long termes avec la Chine.

Durant son intervention, M. Torres a prononcé une phrase qui a suscité les résonances de tout le public : pour comprendre la Chine, il faut d’abord l’aimer.

La conférence de M. Torres a suscité un grand intérêt d’un public français passionné de Chine et qui travaille avec la Chine.

1 Commentaires

  1. Byroncinee 2017-05-30 10:09:32

    coccoid deoxyribose phosphate bursae of obturator internus generic paxil online acromion aceto- diplacusis echoica compos mentis amaurotic nystagmus detergent endophthalmodonesis interstitial pneumonia aniridia colon ascendens

Laissez un commentaire

Agenda