La bonne âme du Se-Tchouan à Beijing

Dans le cadre des célébrations des 50 ans de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France, le Théâtre Gérard Philippe a présenté du 1er au 3 août 2014 sa dernière création au Théâtre du Peuple de Pékin, La bonne âme du Se-Tchouan de Bertolt Brecht, mise en scène par Jean Bellorini.

A travers ce spectacle de plus de trois heures alliant parole, danse, chants et musique, les spectateurs sont amenés à s'interroger sur les contradictions de la nature humaine et sur la possibilité d'être « une bonne âme dans un monde imparfait ».

« J'espère que le public chinois sera particulièrement touché par cette pièce, car Bertolt Brecht a imaginé il y a une centaine d'années cette histoire qui se passe dans la province du Sichuan en Chine, et je suis très impressionné par son pouvoir visionnaire quant à la folie qui envahit notre monde d'aujourd'hui. J'espère que cette pièce apportera aux spectateurs un peu d'espoir dans leurs vies », a déclaré Jean Bellorini, qui vient de remporter le prix Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre public pour ces pièces Paroles gelées et La bonne âme du Se-Tchouan.

 

Synopsis de La bonne âme du Se-Tchouan

Trois dieux voyagent dans le Se-Tchouan (Sichuan) à la recherche d'une bonne âme. Ils font la rencontre d'un marchand d'eau, Wang, qui leur promet de leur trouver un gîte pour la nuit. Après de nombreuses tentatives infructueuses, Wang pense finalement à Shen Té, une jeune prostituée, qui accepter de les héberger.

Pour la récompenser, les Dieux donnent de l'argent à Shen Té, qui s'achete un petit commerce de tabac. Mais la bonne âme Shen Té ne sait pas dire non aux mendiants et aux clients peu scrupuleux et la petite boutique risque de faire faillite. Pour survivre, Shen Té se déguise en un prétendu cousin, un excellent et redoutable homme d'affaires…

 

source:http://french.china.org.cn/culture/txt/2014-08/04/content_33139672.htm

Laissez un commentaire

Agenda